Aller au contenu

Yoga - Massages - Ayurvéda

Accueil » Hiver et Ayurvéda – Mes recommandations

Hiver et Ayurvéda – Mes recommandations

Hiver et ayurvéda - mes recommandations

L'hiver vu sous l'angle de l'ayurvéda.

En France, durant cette période hivernale où les jours raccourcissent, la baisse des températures et de la luminosité, ainsi que le froid et l’humidité s’installent. Tous les éléments nous invitent à rester à l’intérieur au chaud. Le thème des séances de yoga durant l’hiver, à la lumière de l’ayurvéda, est inspiré par Pratyahara, une branche du yoga qui est favorable à l’introspection. Je vous propose mes recommandations pour traverser cette douce, mais aussi lourde période hivernale.

Les doshas de l’hiver.

Cette période est commandée par les doshas vata et kapha. Ce sont les doshas dominants de l’hiver, ils représentent les éléments suivants: Air et Éther qui constituent le dosha vata. Terre et Eau qui constituent le dosha kapha. Les caractéristiques de vata sont : sec, froid, léger, subtil, irrégulier, mobile, alerte alors que celles de kapha sont : lourd, froid, humide, épais, doux, lisse, ferme, et terne.

Le guna de l’hiver.

En ayurvéda, le guna (état ou activité  du mental) dominant en hiver est Tamas. Tamas est un principe d’inertie, nécessaire pour ralentir, se poser, s’établir en soi. C’est le moment de préparer son espace intérieur pour « hiberner ». Toutefois il faut veiller à entretenir rajas le principe d’action. Il est  la motivation pour maintenir une bonne vitalité et une bonne humeur afin de ne pas sombrer dans la déprime hivernale.

Les déséquilibres de l’hiver.

Les vrikritis ou déséquilibre qui peuvent apparaître durant cette période sont les déséquilibres des doshas dominants.

  1. Les déséquilibres vata
  • Sur le plan physique : la fatigue, la frilosité, les douleurs articulaires. 
  • Sur le plan émotionnel : instabilité, dispersion, peurs.

  1.  Les déséquilibres kapha

  • Sur le plan physique : manque de vitalité, paresse, lourdeur, sommeil excessif.
  • Sur le plan émotionnel : mélancolie, passivité , attachement excessif.

C’est une période où il faut une pratique pour canaliser vata et kapha tout en soutenant l’Agni (le feu digestif), il faut donc s’assurer d’avoir un dosha pitta actif et régulier. N’oublions pas qu’en ayurvéda, nous cherchons toujours l’équilibre des 3 doshas.

Les personnes aux constitutions à dominante vata et kapha seront plus sensibles émotionnellements en hiver. Elles peuvent connaitre des moments d’incertitudes, de doutes, de crises existentielles. Plus particulièrement, les personnes kapha qui peuvent être traversées par une lourdeur d’esprit, une confusion du mental, un manque de motivation, une mélancolie léthargique.

A l’inverse, les personnes à dominante pitta devront ralentir et économiser leur énergie débordante !

Postures de yoga à pratiquer en hiver - Sylvie Dijoux - Espace Ananda - Massy

Mes recommandations pour votre pratique de yoga.

L’Ayur-Yoga en hiver.

Dans la pratique que j’enseigne et que j’appelle l’Ayur-Yoga, cela va être une période où il faut adopter le pratyahara. C’est à dire le retour vers soi, le retrait des sens. Il faut cultiver le repos et le silence.

Privilégiez une pratique de yin yoga ou une séance de hatha yoga doux avec des postures d’ancrages. Telles que l’arbre, le chien tête en bas, la table à deux pieds, le héros,  l’éléphant, le dauphin, la sauterelle, le cobra et l’arc qui vont soutenir l’activité de l’agni, le feu digestif. Pratiquez la salutation au soleil à un rythme doux ou moyen tous les jours, même une version courte, y compris la version sur chaise. Ceci vous permettra de maintenir la souplesse des articulations et conserver un Agni élevé, l’énergie du soleil et stimuler la digestion et la vitalité.

De même, gardez les extrémités des mains et des pieds au chaud. Stimulez les orteils et les doigts, grâce à des postures comme la guirlande (malasana), ou l’oiseau (vajrasana); accroupie, les orteils redressés puis les orteils allongées et soulever les genoux pour étirer les orteils.
Ces postures stimulent les fascias de la voute plantaire et stimule tout l’organisme.

Les respirations ou Pranayama.

Je vous conseille de pratiquer le pranayama suivant: UJJAYI qui est une respiration profonde en émettant un son perceptible provenant du fond de la gorge. Cette respiration possède une action chauffante. Elle réduit kapha et vata et améliore Agni, tout en stimulant le Prana de la tête, de la gorge et du cœur.

Ensuite, vous pouvez faire la respiration du feu, KAPALABHATI «  ce qui fait briller la tête ». Expirer plus profondément que d’habitude, en contractant rapidement le bas du ventre au niveau des abdominaux et laisser l’inspire se faire naturellement. Kapalabathi améliore l’Agni et la digestion. Cette respiration tonifie la sangle abdominale, relance l’énergie des chakras mulhadara et swadhisthana. 

Les couleurs de l’hiver et les chakras.

En hiver, il est important de s’entourer des couleurs en lien avec les trois premiers chakras.
Le chakra racine avec  le rouge, le chakra sacré et sa belle couleur orangée et le chakra du plexus solaire qui est le jaune.

C’est le moment de travailler sur  Manipura chakra,  l’expression de la vitalité de notre être. Manipura signifie «  la cité des joyaux » ou « l’abondance des joyaux »  ou encore « celui qui active en nous l’énergie vitale ». C’est le centre du plexus solaire, le troisième chakra qui se situe au niveau du sternum. Manipura c’est notre force, notre soleil intérieur, il est associé à l’élément feu; agni. Il contrôle notre équilibre énergétique, régule les fonctions du pancréas et des organes responsables de la digestion de nos aliments mais aussi de nos émotions. Il purifie les instincts et les désirs asservissants. C’est le lieu de l’assimilation des expériences et des sentiments. C’est le lieu de l’expression de notre personnalité vers l’extérieur, notre rayonnement social. C’est aussi le lieu de notre capacité de décision, de passer à l’action et de se transformer.

La nourriture de l’hiver.

L’hiver, selon l’ayurvéda, il faut manger chaud et coloré, c’est très important. Vous pouvez,  par exemple, vous régaler d’une bonne soupe de potimarron, des salades cuites et tièdes comme la salade de betterave, de haricot vert etc.
Le riz basmati, mais aussi les fruits de mers, qui sont riches en zinc et iode.  Les fruits secs, à faire tremper la veille de préférence pour réduire vata,
les dattes qui sont sattvique et les légumineuses cuisinées toujours avec les épices comme le cumin et les graines de moutarde.

Les épices ayurvédiques de l’hiver pour stimuler le feu digestif sont, le poivre, le gingembre, l’asaefetida, la cannelle, les graines de moutarde, le clou de girofle, et évidemment le curcuma.
Verser du jus de citron sur les aliments aidera à stimuler votre digestion.

Je vous recommande d’éviter les produits laitiers et les sucres raffinés et rapides durant l’hiver, car nous brûlons moins de calories en cette période.

Les tisanes de l’hiver.

La tisane kapha, à boire tout au long de la journée, est composée de cardamome, de thym et de gingembre. Buvez votre tisane tranquillement au chaud, sans ordinateur, ni téléphone. Regardez une belle image, écoutez une musique douce et réconfortante.

La tisane de tulsi est excellente également, elle stimule les pranas supérieurs en cas de rhume, grippe, ou toutes autres infections de la sphère ORL.

Les soins du corps en hiver.

Les auto-massages et massages ayurvédiques.

  • Massage du pied au bol kansu ou bain de pied à l’eau tiède et HE de rose ou de citronnelle pour vous relier à la terre-mère.

  • Massage du nombril à l’huile sésame pour réduire vata excès d’agitation et favoriser l’intériorité.

Pendant l’hiver, c’est également le bon moment pour vous offrir le massage traditionnel ayurvédique,  l’abyhanga. Ce massage à l’huile nourrit le corps en profondeur. Il est le meilleur massage pour combattre l’excès de vata (l’agitation et le cerveau en surcharge) et kapha (prise de poids, stockage des toxines) dans le corps et l’esprit.

Les plantes ayurvédiques recommandées pour l’hiver .

Les plantes médicinales, en ayurvéda, peuvent convenir à tous de façon générale, mais il est recommandé de consulter un praticien pour une sélection en fonction de votre constitution et de vos problèmes.

  • Le brahmi favorise la concentration et apaise le mental lorsqu’il est agité.

  • L’haritaki est une plante qui régule tous les désordres vata.

Pour ceux qui veulent renforcer leur immunité, mise à rude épreuve durant l’hiver, je recommande l’amalaki, un fortifiant qui régénère tous les tissus. Il rééquilibre les doshas et augmente Ojas (l’immunité physiologique et  mentale ). Il existe aussi sous forme de confiture appelé chyavanprash.

  • L’Ashwaghanda fortifie le système immunitaire, diminue l’anxiété et neutralise l’insomnie. 

Pour définir plus précisément les plantes et les soins dont vous avez besoin, je vous proposedes bilans. Après avoir échanger sur vos problématiques, je vous indique des postures, des plantes, des respirations et de la nourriture adaptée à votre déséquilibre. N’hésitez pas à me contacter pour une prise en charge personnalisée. 

 

” Tout est nourriture en ayurvéda, ce que vous voyez, entendez, mangez, touchez, sentez, ce que vous pensez.
Tous vos sens participent à votre bien être”.

Et pour finir, pratiquer le posture du mort: Shavasana. Repos, relaxation et introspection. Savourez la puissance de la douceur et de la lenteur en cette saison hivernale! Je vous souhaite de passer un bel hiver à la lumière de l’ayurvéda.

Namasté.  

Sylvie Dijoux

RDV Cabinet & Visio - Crenolibre.fr